Bernard Gantner

Né le 16 août 1928 à Belfort. Peintre de paysages, de neige, de natures mortes, peintre à la gouache, aquarelliste, graveur, illustrateur. Bernard Gantner est un artiste accompli de renommée internationale.
Très jeune Il manifeste un intérêt pour les arts. Encouragé par le conservateur du Musée de Belfort, il décide à dix ans de vouer sa vie à la peinture.

En 1961 il obtient Le " Prix de la Critique " décerné par son ami le célèbre écrivain et critique Claude Roger-Marx. Bernard Gantner engage alors le début d'une carrière internationale. " Cinquante expositions personnelles au Japon, soixante aux États-Unis, une dizaine au Canada, expositions en Angleterre et dans toutes les grandes villes de France. Rétrospectives au Château de Val, Abbaye de Baume-les-Dames, Musée Florival à Guebwiller, Mulhouse, Strasbourg, Vittel, Chicago, Bâle, Tokyo. Nombreux achats par des musées en France et à l'étranger. "

En 1998 il obtient la Légion d'honneur. Il Ouvre l'Espace Gantner à Bourogne et fait une donation de son oeuvre lithographique: plus de 550 lithographies ainsi que eaux-fortes ; il a illustré en autres les contes de Maupassant, les poésies d'E.Verhaeren et édita une dizaine de livres de bibliophilie souvent avec la collaboration de Claude Roger-Marx.  

Après avoir vécu sur les bords du Léman, Bernard Gantner est retourné dans sa région natale où il consacre son temps à son art, son musée ainsi qu'à l'embellissement des jardins alentour qu'il transforme et dessine lui-même.
Il trouve son inspiration dans les paysages qui l'entour, chassant sans cesse la neige, l'eau et la végétation sous toutes leurs formes en toutes saisons, préférant les vieilles fermes enneigées sur fond de sapins des Vosges et la Haute-Savoie.

La place de Bernard Gantner dans le continuum du paysage français
Corot, dans un calepin de 1856 nous incite à nous laisser guider par l'émotion seule ; il suggère de nous abandonner à une première impression à la vue d'un site ou d'un objet. Il est convaincu que si l'on est vraiment touché, il nous sera alors possible de partager, la sincérité de nos émotions avec d'autres.

La nature continue à enchanter et à inspirer les artistes et les collectionneurs d'art. On retrouve dans maints ouvrages d'artistes contemporains la trace des peintres paysagistes français. Bernard Gantner n'a guère de rival en ce qui concerne sa dévotion pour le passé artistique de sa nation.

Les Vosges et les environs de son district natif, la Franche-Comté sont pour Gantner ce qu'étaient les forêts et les champs avoisinant Fontainebleau pour Corot, Millet, Rousseau et autres artistes de l'école de Barbizon, et ce qu'étaient les banlieues de Paris pour les impressionnistes.

Pour Pissarro, c'était Pontoise, pour Van Gogh, Arles ; pour Monet, Giverny et Argenteuil, et pour, Alfred Sisley, Louveciennes. Le monde de Gantner est en Alsace à 500 kilomètres à l'est de Paris. L'Alsace, à cause de son éloignement des grands centres, représente un environnement rural qui appartient plus au 18e et 19e siècles qu'au présent.

La ferme où Gantner habite est éloignée et entourée de collines et de vallons, de bouleaux, de trembles et d'arbres fruitiers, de prairies et d'étangs. Pour se rendre au village le plus près, Gantner marche le long des chemins de terre étroits, passant des chaumières rustiques, de vieilles granges et des basse-cours peuplées de poulets, de coqs, de canards et d'oies.

À travers ses dessins, aquarelles, peintures et lithographies, Gantner a capté les qualités immuables de ce monde naturel. Il a toujours utilisé la méthode en plein-air développée par les artistes de Barbizon. Sa présence dans la nature est familière ; on peut le rencontrer se promenant avec sa chaise portative et son cahier de croquis dans les sentiers, sur les rives, et dans les champs entourant sa maison. Dans son studio vitré donnant sur un jardin et la forêt avoisinante, il reproduit les couleurs, la lumière et les impressions des scènes de plein-air qu'il a croquées en noir et blanc. Ces dessins sont la base de ses aquarelles et peintures à l'huile.

Gantner combine la sensibilité des peintres de Barbizon pour le paysage français avec le jeu abstrait des couleurs des peintres impressionnistes. Il marie l'abstraction du ciel, des nuages ou d'un sentier avec le détail exquis d'une branche tremblante ou du rebord incliné d'une fenêtre. Tout en étant fortement inspiré par la tradition française, l'Oeuvre de Gantner offre une interprétation rafraîchissante et une vision unique de la nature.
À travers ses dessins, ses aquarelles, ses lithographies et ses huiles, Gantner traduit son appréciation du ciel, de l'eau, des arbres et des vieilles fermes afin que d'autres, comme lui, ne fassent plus qu'un avec la nature qu'il aime tant.


Lawrence Kreisman
Historien d'art et d'architecture
Extrait de Gantner, A Life in the country
Éditions Buschlen Mowatt, 1989


Directeur de la Publication : Grégory Mazet : Conception, hébergement : Bixis
Droits de reproduction des oeuvres sous copyright