Commode d'époque Transition, estampillée SAUNIER

Commode d’époque Transition ;  
En placage de satiné, d’amarante, de filets de bois clair et de bois teintés,   à décor géométrique de « grecques » ;
ouvrant sur trois rangs sans traverse par cinq tiroirs.
Elle présente un très léger ressaut cintré en façade et sur les côtés. Montants arrondis à cannelures simulées. Elle repose sur des petits pieds galbés terminés par des sabots feuillagés.
Dessus de marbre gris Sainte Anne. Ornementation de bronzes dorés.
Epoque Transition Louis XV Louis XVI.  (circa 1760-1765)
Estampillée deux fois J-C .SAUNIER et JME
Hauteur : 88 cm. Largeur : 132 cm. Profondeur : 62 cm

 

Jean-Charles SAUNIER, Maitre le 27 aout 1743.
Fils aîné de Charles Saunier (ébéniste de la première moitié du règne de Louis XV), il reprend l’atelier de son père rue du Faubourg Saint Antoine. Il semble y avoir vécu et travaillé jusque dans les années 1760 car son fils, Claude Charles, qui avait obtenu ses lettres de maîtrise en 1752, ne les fera enregistrer qu’en 1765 afin de lui succéder.

Il est vraisemblable que notre commode soit l’œuvre de
Claude Charles SAUNIER, pendant les années de collaboration avec son père peu avant 1765.

Claude Charles SAUNIER (1735-1807) , Maitre le 31 Juillet 1752.

Fils et petit-fils d’ébénistes, il travaille avec son père Jean-Charles SAUNIER dans l’atelier familial jusqu’au  moment où il lui succède en 1765.  Lorsqu’il avait reçu la maitrise à l’âge de dix-sept ans, les formes galbées et les décors rocailles « Louis XV »  étaient à l’honneur.  C’est à la fabrication de meubles de cette nature qu’il  participe dans l’atelier de son père.  Mais lorsqu’il en prend la direction en 1765, le goût à considérablement évolué en faveur d’un style plus sobre inspiré de l’antiquité.   Encore jeune Claude Charles Saunier adopte les idées nouvelles. Sa production appartient essentiellement aux styles transitions et Louis XVI. C’est à ce moment qu'il commence à se faire un prénom en délaissant les volumes maniérés au profit de lignes plus rigoureuses servies par des décors géométriques simples et raffinés.  Il va créer des meubles caractérisés par la qualité et la sobriété des placages qu’il dispose en grande surface utilisant le jeu coloré des veinures, comme en témoigne notre commode.  

Source : Pierre Kjellberg, Le mobilier français du XVIIIe siècle. Dictionnaire des ébénistes et des menuisiers, Paris, 2002


  • Référence : Jean-Charles SAUNIER

 vendu 

Directeur de la Publication : Grégory Mazet : Conception, hébergement : Bixis
Droits de reproduction des oeuvres sous copyright